MDI : Guy Nègre

Nota Bene : Cette page est un condensé non daté d'information sur Guy Nègre et MDI.

je ne me sens pas engagé dans la promotion de ses recherches que je critique d'ailleurs dans la page moteurs - option gaz comprimés.

 

Ingénieur aéronautique et F1



Guy Negre est un ingénieur motoriste loin d'être méconnu du milieu automobile. Parmi ses réalisations, on note la mise au point d'une distribution rotative pour une R8 Gordini qui développait 152 ch à 11.000 t/min ou encore des moteurs d’aviation légère (SACMA). Sans doute les amateurs de F1 s'en souviendront-ils aussi, puisque c'est encore lui qui, à la fin des années 80, avait développé un moteur révolutionnaire ("MGN", Moteur Guy Negre) pour l'équipe AGS, un 3.5 litres W12 qui en plus d'être hyper compact, permettait grâce à sa faible inertie des régimes de rotations encore jamais atteints. Depuis 1991, il s'intéresse au développement de moteurs zéro pollution et pour ce faire il a donc créé la société MDI.
 
Aujourd'hui, MDI est à la tête d’un portfolio de très nombreux brevets portant notamment sur l’amélioration du rendement des moteurs à air comprimé et de leur environnement technique, qui ont été déposés à travers le monde dans plus de 127 pays.

Via sa société fondée en 1991, Guy Negre s'est lancé dans un projet de véhicules dotés de moteurs à air comprimé. Si les bases techniques remontent au 19e siècle, qu'en est-il exactement du principe de cette mécanique française.

Fruit de plus de 10 années de recherches, les moteurs MDI mono-énergie permettent un fonctionnement totalement propre en utilisant de l’air comprimé stocké dans des réserves sous haute pression (300 bars). On pourrait les retrouver sur des produits tels que les véhicules à vocation urbaine, des groupes électrogènes de secours ou des tracteurs industriels. Ils sont particulièrement bien adaptés aux applications qui privilégient le couple et ont besoin de puissances moyennes d’utilisation modérées.

 
Ca marche comment ?


Finalement, ce moteur à air comprimé fonctionne de manière relativement simple. En fait, il tire sa puissance mécanique de la détente d'air comprimé préalablement stocké dans un réservoir. La puissance dégagée par l'air lorsqu'il se détend dans le moteur entraine les roues. Le moteur (35 ch de base) aspire aussi l'air extérieur et permet une réserve d'air comprimé (qui plus est filtré, donc dépollué par rapport à la qualité absorbée) qui permet d'offrir une autonomie qui peut aller jusqu'à 10 heures en cycle urbain. Le plein de recharge ne s'opère qu'en quelques minutes et ne reviendrait qu'à environ 1€/ 100 km.
 
Pour la petite histoire, il faut se souvenir que le démarrage d'une F1 se fait par un air comprimé, avant que le carburant ne prenne le relai. Peut-être est-ce l'une des choses qui ont incité Guy Negre, ancien de la F1 rappelons-le, à développer son idée ? L'histoire est un éternel recommencement…

Aussi des hybrides
Parallèlement à la mise en place de moteurs zéro pollution, MDI a conçu des versions dites biénergie qui en reprennent la même base technique. L’utilisation d’un adjuvant énergétique (essence, gazole, huiles, alcools ou gaz) brûlé dans une chambre de combustion continue externe permet une plus grande autonomie de fonctionnement tout en limitant les consommations et les rejets de gaz toxiques. MDI parle ici de moins de 2 lit/100 km (à 90 km/h), de Zéro émission en NOx (abréviation utilisée dans le domaine de la chimie, de la pollution et de la qualité de l'air, qui regroupe principalement deux molécules gazeuses, odorantes et toxiques à faible dose), ou encore de moins de 60 g/km d'émissions en CO2, tout ceci par rapport à un moteur conventionnel de même puissance.

Ingénieur émérite, le Français Guy Negre fait partie de ces gens qui en ce bas monde croient en l'avenir de l'application du moteur à air comprimé à l'automobile. Et il n'est pas le seul…

C'est sûr, le moteur à air comprimé fait couler beaucoup d'encre. Les différents prototypes mis en chantier par MDI (Motor Devolopment International) franchissent peu à peu les étapes devant les mener à l'industrialisation. En mars dernier, un accord a été passé avec Air France Industries et KLM Engineering & Maintenance afin de tester, en conditions réelles, les véhicules Zéro Pollution de la société niçoise. Nous y reviendrons.

Reste que ce concept du moteur à air comprimé, efficace, beaucoup moins polluant et même pas cher, semble jouer un rôle de troublions.

Compréhensible dans le chef des pétroliers et des mondes politiques, qui n'admettraient pas de voir leur "manne fiscale" malmenée, sans doute moins excusable pour les "écologistes" qui ne soutiennent pas encore ce type de motorisation.

L'idée MDI ne bénéficie en tous cas, pour l'instant, d'aucun lobby industriel pour sa promotion et son développement.

Enfin, pas tout à fait…
 
Avec Tata Automotive
En fait, un homme croit dans cette technologie et y a même investi, plus précisément en venant en aide à MDI. Cet homme, c'est Ratan Tata.

(Oui, oui, l'inventeur de la fameuse Nano ! )

Début 1997, MDI a en effet reçu le soutien du groupe Tata (prêt de 20 millions euros) qui est devenu le licencié exclusif pour l’Inde.

Cet accord prévoit que Tata soutiendra la fin du développement et l’optimisation de cette technologie, pour son application sous licence en Inde. Il faut dire qu'outre l'idée technologique de Guy Negre, il y a l'idée industrielle. Celle-ci prévoit de fabriquer les véhicules chez le concessionnaire à partir de kits fournis, comme imaginé un moment par Ratan Tata pour sa Nano.

De quoi encore limiter des prix que l'on annonce à partir de 3.500 € !

A ce tarif, évidemment, il ne s'agit que d'un modèle basique peu rapide (One Cat), une sorte de Méhari des temps modernes comme la qualifie lui-même Guy Negre :

Mais d'autres modèles sont prévus (monoplace, biplace, utilitaires,…), tel la City Cat par exemple, qui pourrait même atteindre les 150 km/h, avec des autonomies annoncées d'ores et déjà jusqu'à 200, voire 250 km.

 

 

NOTE PERSO : JE DEMANDE A VOIR, car si cela est très intéressant, on ne voit toujours rien venir

10 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Commentaires (16)

1. Stephanie 11/09/2011

BONJOUR
M. Guy Negre, Je pense que vous devrai tentai en amerique d'sud c'est à dire, parlai avec le president de la republic d'equateur puis que lui aime beaucoup protege la planete la forét Il n'aime pas le petrol, je suis sure que lui va vous aidai a la produccion la va.

2. Trémolo 05/03/2011

Merci DiGoDeB d'avoir expliqué les motivations qui vous ont conduit à caviarder mon commentaire.
Laissons en effet à d'autres le soin de régler leurs différends devant les tribunaux; c'est d'ailleurs ce qui est en train de se passer sous nos yeux entre Guy Nègre et Me Sambuc, l'avocat suisse PDG de la société Catecar, le dernier partenaire-associé de MDI. Après avoir posé tout sourire devant les photographes en octobre 2010, dans ce qui devait être pour MDI "l'usine en Suisse" (à Reconvillier), nos deux compères en sont à s'invectiver grave! Extrait du site de Catecar (www.catecar.ch): "Les accusations mensongères, déloyales et dénigrantes de M. Guy Negre doivent être mises en perspective avec le souvenir de tous ceux qui, comme Catecar SA, ont investi des fonds avec MDI dans le passé : Mexicain (Coppel), Américain (Shiva Vencat), Espagnol (Miguel Celades), Italien (Eolo), Indien (Tata Motors), Andorran (Patrick Dupin) et qui attendent toujours la technologie promise."
Même moi, qui ne mâche pas mes mots envers la stratégie de communication et les cachoteries techniques de MDI, je n'ai jamais recouru à une telle virulence! Mais comme il s'agit d'une citation extraite d'un site officiel, rien ne s'oppose à la retranscrire...
En tout cas, vous conviendrez que cette prise de position vient corroborer les avis que j'avais émis concernant les fausses annonces de MDI.
Et voilà qui va encore faire diminuer le nombre des supporters de MDI, nombre qui s'amenuisait déjà d'année en année, au fil des promesses non tenues. Comme l'a écrit un journaliste suisse ("L'Hebdo: www.hebdo.ch/la_grosse_deprime_des_voitures_a_air_comprime_90311_.html), qui avait pourtant été dans le passé très complaisant vis à vis des annonces de MDI: "Est-ce la fin d’une triste farce?"
Rejoindrait-il mon avis sur la question? Sauf que moi, je l'avais exprimé dès la première heure...
Eh oui, les lois de la physique sont incontournables.
Cordialement.
PS: pour dissiper tout risque de malentendu, je précise que je ne connais pas personnellement Guy Nègre ni personne de sa famille, ni aucun des autres dirigeants de MDI. Mes opinions ne relèvent aucunement d'attaques personnelles, mais sont justifiées par les résultats de mes calculs (cf. les questions posées dans mon post précédent) et de considérations "morales" (dénonciation d'allégations contraires aux lois de la physique). Je juge inutile et trompeur de vendre du rêve auprès de personnes crédules; mes interventions ici ou dans d'autres forums ont uniquement pour but de leur donner des clés de réflexion personnelle avant d'avaler tout cru ce qu'on leur sert dans certains médias.

3. Trémolo 17/01/2011

[i]NB: je poste à nouveau ce commentaire qui n'a toujours pas été publié depuis plus de 15 jours...[/i]
Pour Protis .....
(censure d'un long texte posté le 8/1, à caractère juridique sur des bases financières et appuis politiques, l'ensemble des informations semblent être bien étoffées : émission "Complément d'enquête" en octobre 2009 par exemple, des noms, des dates, des sommes et des pratiques sont décrites.
ce post date du 17/1, soit 9 jours après et non de plus de 15 jours, restons exact)
...les lois de la physique sont incontournables, et tous les brevets du monde ne pourront pas les changer.
A l'intention des supporters inconditionnels, je propose qu'ils répondent à ces questions toutes simples:
1°) combien de kWh faudra-t-il consommer (et pour quel coût) pour remplir à 350 bar le réservoir de l'AirPod (capacité=230 litres)?
(je rappelle que M. Nègre avait initialement prévu qu'un "compresseur du commerce" s'acquitterait de cette tâche. Puis dans le courant de 2010, changement de cap: désormais, un compresseur intégré au véhicule et branché "sur une simple prise électrique" rechargerait le réservoir en 4 à 5 heures; si vous y croyez, merci de le démontrer!)
2°) combien de km faudra-t-il pouvoir accomplir pour atteindre le coût de 0.5 euro/100km donné par MDI sur son site?
----------------------------------------------------
réponse DiGoDeB :
Bonjour,
Je ne suis pas du tout le défenseur de MDI.
Je pense que l'énergie motrice dans un gaz compressé est trop faible pour être vraiment efficace au regard d'autres alternatives.

Mais votre commentaire est une attaque qui risque d'être mal interprétée par mes lecteurs. Si je ne l'ai pas publié tout de suite, c'est parce que j'ai pris conseil avant de prendre ce risque.
Je ne connais pas vos motivations vis à vis de Guy Nègre ou de MDI, et je ne veux pas être le porte parole d'une vengeance personnelle.
Si il a des appuis ou si il commet quelque chose de répréhensible, c'est à la justice qu'il faut s'adresser, pas à moi.
Les considérations dont vous faites états, je ne peux pas les publier sans en vérifier l'exactitude et je n'ai ni le temps pour cela, ni le besoin de le faire.
Mon site permet de faire la promotion de transport doux pour notre planète et essaye d'être un état des lieux correct au point de vue technique. Je suis ingénieur, pas journaliste d'investigation et je fais cela par passion sur mes loisirs.
Je vous conseille de faire votre propre BLOG et de me transmettre son adresse, alors ce lien pourra être placé en commentaire par vous et je pourrais l'accepter car je ne serais plus responsable de ce qui est écrit.
Merci de votre compréhension

4. Trémolo 08/01/2011

Pour Protis
1 - MDI S.A. n'existe pas depuis 30 ans. La société a été créée par Guy Nègre en 1991. Mais cela fait quand même 20 ans qu'il arrive à en vivre.
Sa première et principale ressource vient de la vente de "droits à usines", tel qu'il l'a lui-même expliqué dans l'émission "Complément d'enquête" en octobre 2009, en précisant au journaliste qui s'étonnait du procédé: "mais c'est légal!"... comme s'il pensait légitime qu'on puisse en douter... En pratique, ces ventes sont destinées à des investisseurs peu curieux (notamment sur les antécédents des procédés de MDI) et de surcroît n'ayant pas de connaissances dans les domaines techniques de la thermodynamique. Ce qui se vérifie en considérant les profils de ceux qui ont accepté de se faire connaître:
- M. Axel Vicq qui, dans le même reportage, reconnait y avoir laissé ses économies en 2000, espérant monter une usine en 2001 ou 2002... Sa crédulité lui aura coûté cher! A l'époque, le "ticket d'entrée" était à 500.000F. Depuis le passage à l'Euro, l'avance non remboursable est passée à 300.000 euros.
Honnêtement, la vente des 22 "options" en France, telle que le revendique M. Nègre, ça permet quand même de survivre un certain temps.
2 - M. Guy Nègre a frôlé la faillite en 2006; il n'a été sauvé que par le contrat signé avec Tata Motors. La multinationale indienne a délégué ses représentants britaniques chez MDI pour négocier ce contrat, dont les connaisseurs estiment le montant à 20 millions d'euros. Cela a permis à MDI d'éponger
quelques dettes et de continuer à fonctionner par les effets d'annonce habituels sur les dernières années. Cependant, Tata Motors a reconnu s'être fait rouler dans la farine par les dirigeants de MDI, et ont déclaré officiellement que le moteur à air comprimé a trop de défauts pour être appliqué à un véhicule.
D'ailleurs, M. Nègre lui-même a été démenti par Tata: n'annonçait-il pas des fabrications en Inde pour 2008? Inutile de préciser que ces fabrications n'ont jamais démarré...
3 - Après 2007, la vente de "droits à usine" (pour 300.000 euros) s'est poursuivi envers des investisseurs étrangers:
* en Andorre, M. Patrick Dupin, promoteur immobilier (ça ne s'invente pas) devait équiper une usine en 2009, pour sortir des Airpod à plusieurs milliers d'exemplaires dès 2010... L'usine n'a jamais été opérationnelle (et pour cause!), et l'investisseur a abandonné le projet, alors que ses prévisions étaient ambitieuses (deuxième usine à Toulouse, fabrication de véhicules pour l'Autolib, etc.). Aujourd'hui, il fait profil bas et ne donne plus de nouvelles.
* en Suisse, Me Sambuc, avocat de profession, a monté la Société Catecar dans le but de fabriquer des Airpod comme s'il en pleuvait, en réutilisant les structures d'une ancienne usine de Swissmetal à Reconvillier (Jura suisse). Sur le site de la société Catecar, le planning initial était de sortir des véhicules dès le printemps 2010; une première fois repoussé à l'été 2010, cet objectif est actuellement calé au 31 mars 2011. D'ici à quelques semaines, chacun sera en mesure de juger la crédibilité de cette prévision, digne des promesses à la Guy Nègre...
* il serait aussi question d'usines vendues au Mexique (vieux serpent de mer des annonces de MDI) à un riche industriel qui ferait toute confiance à Guy Nègre pour industrialiser sur place des voitures à air comprimé. Là-bas, on attend depuis 1998 (!) une concrétisation de ces prévisions.
4 - Depuis le début de 2010, MDI propose à ses supporters inconditionnels (si, si, il y en a!) de prépayer une réservation pour un de leurs futurs et hypothétiques véhicules qui sera peut-être fabriqué un jour, mais dont la date de livraison est inconnue, dont les caractéristiques sont à définir, et dont les performances ne sont pas contractuelles. Coût de réservation fixé à 500 euros! Selon MDI, ils seraient plus de 1.000 à avoir souscrit! Ceci montre que la crédulité est largement répandue; mais cela fait encore un apport de trésorerie non négligeable, à l'heure où les ventes de droits à usine doivent se faire de plus en plus rares, compte tenu des déboires subits par les anciens investisseurs...

Enfin, sur le plan des possibles financements publics qui pourraient être alloués à MDI, la contribution de sdb (22/05/2010) est assez révélatrice de la manipulation opérée par les dirigeants de MDI: "l'unité de production qui a enfin pu s'installer en France". En fait d'unité de production, il s'agit, à Carros, d'un centre de R&D qui ne mérite pas le nom pompeux "d'unité de production", ou alors ce commentaire est le fait de quelqu'un qui n'a jamais vu d'usine de production; pour les observateurs avertis, cette "usine" ne peut prétendre, dans son organisation actuelle, qu'à des fabrications artisanales. Plus grave, sdb ajoute: "Son implantation a dû passer par l'Europe tant les barrages français étaient importants". Alors là, on tombe de la chaise: de quels barrages veut-on parler? M. Guy Nègre a bénéficié de l'appui de Mme Idrac (alors ministre du Commerce Extérieur) qui l'a accompagné en Inde, puis de M. Estrosi (ci-devant ministre de l'Industrie) qui lui a réservé des véhicules pour la ville de Nice "dès qu'ils seront homologués".
Or, contrairement à ce qu'affirme un peu trop péremptoirement le nommé Marcopolo245 (10/05/2010), aucune homologation européenne n'a été accordée à l'Airpod (sinon, le site de MDI se serait empressé de faire savoir), et aucun Airpod n'a été vu sur les routes du Luxembourg, où selon cet intervenant, il pouvait être commercialisé depuis mai 2010. Là encore, on mesure la faculté de manipulation de M. Guy Nègre: depuis bientôt 20 ans, ce monsieur arrive à faire avaler n'importe quoi à des gens qui semblent de bonne foi, mais qui n'ont visiblement pas les ordres de grandeurs physiques en tête.
Et s'il n'a pas obtenu de subventions de la part des pouvoirs publics, ce n'est pas à cause d'un quelconque aveuglement de nos élites scientifiques ou ministérielles; c'est simplement parce que Guy Nègre ne veut pas solliciter ces aides, car il en connaît les conditions: présenter une maquette de démonstration qui tienne les performances annoncées, et ça c'est rigoureusement impossible! M. Guy Nègre est le mieux placé pour savoir que les performances de ses prototypes sont très en deçà de ce qu'il promet. D'ailleurs, pourquoi personne d'autre que lui n'a jamais pu mesurer l'autonomie, ou le temps de recharge du réservoir sur aucun de ses prototypes? La réponse est évidente, sauf pour les fans qui ne veulent pas regarder la vérité en face; ...les lois de la physique sont incontournables, et tous les brevets du monde ne pourront pas les changer.
A l'intention des supporters inconditionnels, je propose qu'ils répondent à ces questions toutes simples:
1°) combien de kWh faudra-t-il consommer (et pour quel coût) pour remplir à 350 bar le réservoir de l'AirPod (capacité=230 litres)?
(je rappelle que M. Nègre avait initialement prévu qu'un "compresseur du commerce" s'acquitterait de cette tâche. Puis dans le courant de 2010, changement de cap: désormais, un compresseur intégré au véhicule et branché "sur une simple prise électrique" rechargerait le réservoir en 4 à 5 heures; si vous y croyez, merci de le démontrer!)
2°) combien de km faudra-t-il pouvoir accomplir pour atteindre le coût de 0.5 euro/100km donné par MDI sur son site?

5. protis 09/09/2010

De quoi vit MDI international ,depuis trente années ,que des prototypes...Protis

Réponse Digodeb : je n'en sais rien mais on peut en effet se poser la question : d'où vient l'argent et quand y aura-t-il un retour sur investissement? Moi je fais tout sur fonds propres, quasi seul et j'ai des résultats probants. Pour avoir des fonds publics, il faut avoir un projet solide et savoir les présenter et les défendre. c'est en théorie car en pratique certains peuvent se permettre de faire jouer leurs relations. J'ose espérer que nous sommes dans le premier cas de figure et que l'avenir débouchera sur quelque chose d'exploitable...
Je me devais de citer cette technique et vu la quantité d'information présente, laisser à chacun l'option de se faire une opinion critique.

6. Tremolo 01/06/2010

Pour sdb:

Bonjour,
Faites excuse, ... (message idem)...

Réponse DiGoDeB : hola, cela devient obsessionnel !!!!! Une rancœur personnelle????
Pour ma part, je trouve l'idée très séduisante d'utiliser l'énergie contenue dans la "simple" compression d'un gaz gratuit (l'air) pour se mouvoir, mais la loi physique des gaz limite pour l'instant la capacité.

Il est bon que des chercheurs essayent de trouver des solutions, ce sont ceux là qui font avancer la technologie et sont porteur d'un message positif pour l'environnement.
Pour ma part, j'ai évalué cette solution et préféré l'utilisation de batterie et de panneaux solaires photovoltaïques monocristallin (rendement>++) ou amorphe (prix<--).
Je trouve que la compression et décompression pourrait être idéalement utilisé pour la restitution du freinage lors du redémarrage, tout comme on pourrait utiliser un volant d'inertie (attention à l'effet gyroscopique).
Mais tout cela est théorique car l'encombrement et le poids ne jouent pas en leurs faveurs.
Finalement un moteur électrique peut facilement faire une dynamo et charger des capacités pour venir épauler la batterie (réserve). Cela me semble plus rationnel.
La voiture que nous connaissons est trop polyvalente que pour être remplacée facilement par un seul moyen de transport, et la chimie (essence, diesel, LPG, kérozène...) trop supérieure en terme de stockage que pour accepter facilement de s'en passer sans souffrir d'une diminution de mobilité. C'est donc par un réappropriation de la mobilité globale que nous pourrions nous en sortir, entraînant une utilisation rationnelle des transports en commun et un partage de ressource individuelle.

Tout cela ne viendra naturellement que si l'essence (et consoeurs) est à 3€ le litre minimum (une solide taxe CO2 en quelque sorte), et taxer les déchets c'est aussi taxer sérieusement le nucléaire!!!
Cette taxe serait réinjectée dans les transports en communs pour diminuer les coûts à l'usager et utilisée dans la création d'énergies durables et respectueuses.
Dès lors 40kms d'autonomie pour un véhicule personnel ne me dérange pas pour autant qu'il soit le plus propre possible.

7. Tremolo 31/05/2010

Pour sdb:

Bonjour,
Faites excuse, ... (message idem)...

Réponse DiGoDeB : hola, cela devient obsessionnel?

8. Tremolo 30/05/2010

Pour sdb:

Bonjour,
Faites excuse, ... (message idem)...

Réponse DiGoDeB : hola, cela devient passionnel?

9. Tremolo 29/05/2010

Pour sdb:

Bonjour,
Faites excuse, mais il me semble qu'on aura dépassé "le stade de la rêverie" quand un prototype conforme aura fait ses preuves, je veux dire au niveau du remplissage (moyen, durée, consommation, coût) et de l'autonomie permise par ce plein d'air comprimé. C'est ce qui déterminera le coût d'usage de l'Airpod. Pour l'instant, on ne dispose que d'estimations très divergentes: moins de 40 km (pour l'Ecole des Mines de Paris), ou 20 miles (d'après le représentant de MDI aux USA), et 220 km annoncés par Guy Nègre! Il y a de la marge, et matière à réflexions... ou à doutes!
Donc, patientons encore, quelques mois... ou quelques années.
"L'unité de production a pu s'implanter en France" dites-vous...A quels barrages faites-vous allusion? Il faut savoir qu'avant d'être à Carros (06), MDI était implanté à Brignoles (83) qui est aussi en France, non? Et finalement, c'est tant mieux pour les Italiens: demandez-leur ce qu'ils pensent de l'expérience de l'usine Eolo, qui a eu une existence éphémère près de Turin: elle devait fabriquer les voitures de Guy Nègre, et elle a dû fermer en 2003, sans avoir pu sortir un seul exemplaire...
Modérons notre enthousiasme. Le fait que l'Airpod soit "vendu" à quelques naïfs ne signifie pas qu'il est livré (ni même livrable), et là encore, il faudra aussi s'armer de patience!
En définitive, j'approuve les réserves de DiGoDeB: qui vivra (longtemps) verra!

Réponse DiGoDeB : Merci pour l'info mais les propos qui sont développés ici n'engagent que celui (celle) qui les fait et je n'ai rien vérifié, c'est juste par souci de ne pas faire de la rétention inopportune d'information. Je désire rester neutre tant que je n'ai pas vu par moi-même. Lecteur : gardez votre libre arbitre!

10. sdb 22/05/2010

bonjour à tous ceux qui restent critiques

je me suis rendue dans le sud de France (Carros) au mois d'avril, pour voir et visiter l'unité de production qui a enfin pu s'installer en France. Son implantation a dû passer par l'Europe tant les barrages français étaient importants. Ils auraient pu vivre plusieurs générations avec les propositions d'achat qu'on leur a faites !
Nous avons essayé la voiture tripode, déjà homologuée et vendue en nombre conséquent. Nous avons commandé le modèle air one.

Nous avons rencontré des gens passionnés (le petit fils de M Negre) mais aussi compétents et dans une logique de développement durable enfin crédible. Le système de production est philosophiquement très satisfaisant. L'usine de Carros fonctionne de manière autonome dans la chaîne de production et chaque unité qui sera créée en France le sera également (pas de délocalisation à l'étranger).

Cela reste peut-être encore une aventure mais on a dépassé depuis longtemps le stade de la simple rêverie.


Réponse DiGoDeB : Merci pour l'info mais les propos qui sont développés ici n'engagent que celui (celle) qui les fait et je n'ai rien vérifié, c'est juste par souci de ne pas faire de la rétention inopportune d'information. Je désire rester neutre tant que je n'ai pas vu par moi-même. Lecteur : gardez votre libre arbitre!

11. Tremolo 18/05/2010

Marcoplo s'enthousiasme toujours très vite. En 2009, sur la foi des annonces de MDI, il prévoyait la commercialisation de l'Airpod dès le premier trimestre 2010. A-t-il été déçu? Non, car par principe, Guy Nègre a toujours raison; donc, les éternels reports de la fabrication de série sont sûrement justifiés à ses yeux.
Aujourd'hui, Marcoplo voit déjà des Airpod immatriculés "LXXX" dans les villes françaises, puisque des véhicules immatriculés au Luxembourg peuvent y rouler... Si ce n'est pas le cas en 2010, ni en 2011, pas de déception ni de regrets, puisque (on vous l'a déjà dit), c'est Guy Nègre qui a raison.
Même si ce génial inventeur a juste fait un petit oubli lors de la conception de son Airpod: celui de prévoir le moyen dont devra disposer l'heureux propriétaire pour remplir son réservoir. Mais qu'à cela ne tienne, puisque, pour réparer ce fâcheux oubli, MDI prévoit maintenant d'équiper son futur et toujours hypothétique Airpod "de série" avec un compresseur intégré; ceci évitera à Guy Nègre de préciser le modèle de compresseur "du commerce" qu'il promettait jadis de livrer avec sa voiturette. Admirons ce coup de génie! Car, cela lui permettra ainsi de justifier un nième report du planning devant conduire à la commercialisation. Les paris sont déjà ouverts pour la future annonce: démarrage des séries en 2011, ou 2012?
Les mauvais esprits vont encore conclure que le but recherché par MDI est de ne jamais vendre (sauf des usines virtuelles, comme celle d'Andorre, ouaf!), car les clients naïfs redescendraient sur terre.
Et tant pis pour les 500 euros que les plus crédules d'entre eux ont déjà avancés. Mais on les avait prévenus...

réponse DiGoDeB : Merci pour l'info mais les propos qui sont développés ici n'engagent que celui qui les fait et je n'ai rien vérifié, c'est juste par souci de ne pas faire de la rétention inopportune d'information. Je désire rester neutre tant que je n'ai pas vu par moi-même. Lecteur : gardez votre libre arbitre!

12. Marcopolo245 10/05/2010

Ca y est l'Airpod est homologué au Luxembourg (voir actualités du site MDI).
L'extension de cette homologation au reste de l'Europe est en cours.
Mais l'Airpod peut d'ores et déjà être commercialisé au Luxembourg et dans tous les pays qui reconnaissent cette homologation.

réponse DiGoDeB : Merci pour l'info

13. Tremolo 13/04/2010

@ DiGoDeB
Merci pour votre commentaire. J'ai été moi-même ingénieur électronicien (télécom), maintenant retraité, mais j'ai eu l'opportunité de faire quelques incursions dans le domaine de la thermodynamique et dans la théorie des gaz parfaits pendant mes études.
Ce maigre (et lointain) bagage me permet tout de même de faire quelques évaluations des capacités théoriques maximales qu'on peut attendre du moteur à air comprimé. Même en supposant des performances exceptionnelles des composants du véhicule (pertes, frottements), les limitations du concept sont liées aux lois incontournables de la physique; selon moi, elles se situent prioritairement à deux niveaux:
1°) le remplissage des réservoirs. Guy Nègre prévoit une pression de 350 bars dans un réservoir de 230 litres, soit 80 m3 d'air à transférer en quelques heures; pour atteindre cette performance, il faut disposer d'un compresseur qui sera plus lourd, et plus coûteux que le véhicule lui-même, sans compter les contraintes d'utilisation: encombrement, niveau sonore, consommation électrique, maintenance,...
2°) l'autonomie; l'énergie embarquée est déjà faible, mais de plus, elle peut être restituée que partiellement au moteur en raison d'un régime de détente qui, dans la réalité, ne peut pas être isotherme. Ce sujet de l'autonomie est d'ailleurs "tabou" chez MDI (et ses partisans), bien que Guy Nègre avance des chiffres farfelus (220 km pour l'Airpod!).
Enfin, vous noterez que l'Airpod est conçu pour être le plus léger possible (220 kg à vide pour un trois-places!), ce qui se justifie par la faible quantité d'énergie fournie au moteur, donc aux roues...
Les vérifications de ces restrictions devraient venir un jour, mais comme chacun a pu le remarquer, Guy Nègre en reporte régulièrement la date prévisionnelle.
Cordialement.

réponse DiGoDeB : je suis bien content de votre réponse, je crains en effet que l'énergie contenue soit faible par rapport à la demande. D'autant plus que la détente est loin d'être adiabatique.
J'ai évalué l'utilisation de ma bouteille de plongée en 200bars, plus les détendeurs, plus le moteur, plus, plus, et je me suis dit que le rendement était plus élevé avec une batterie chargée par panneaux solaires. P V = n R T donc P1 V1 - P2 V2 = n R (T1 -T2) : pas de secret, juste des calculs...

14. Tremolo 05/04/2010

Depuis le temps que Guy Nègre roule les journalistes dans la farine, il serait opportun d'avancer avec prudence sur les performances, les prix et les caractéristiques de ses géniaux véhicules! Dans les faits, les seules données vérifiables par rapport aux annonces de ce soi-disant inventeur, ce sont les délais, et là, pas de chance, il se trompe régulièrement depuis 15 ans... Et s'il se trompait (et nous trompait) aussi sur les autres aspects de ses mirifiques prévisions?
Donc, présenter un oeil un tant soit peu critique sur les "données constructeur" ferait gagner en crédibilité!... A moins de prendre le parti de contribuer à la propagande de MDI?
Et alors pourquoi ne pas l'assumer en le déclarant clairement?


réponse DiGoDeB : je ne suis pas journaliste mais ingénieur civil électronicien, je travaille sur un prototype qui fonctionne à l'électricité. L'avenir nous dira si le moteur à air comprimé va percer, mais cette technique me semble plus complexe que ce qui est en effet décrit par MDI. Mr Tata peut aussi se tromper ou parier sur du vent.

15. Dicton 03/04/2010

Article non daté, non signé...
Dommage car il est écrit: "Nous y reviendrons". Qui? Quand? Car nombre d'infos données sont déjà obsolètes. Quitte à rédiger un article, il vaudrait mieux ne pas se contenter de faire un copier-coller de la propagande de MDI. Sinon, quel intérêt?
Alors, bientôt une mise à jour?

réponse DiGoDeB : j'ai clairement donné mon avis dans la rubrique moteurs. Maintenant toutes annonces faites de ce type sont toujours à prendre avec du recul.

16. Dicton 02/04/2010

Article pas à jour, contenant des annonces non vérifiables ou totalement dépassées, donc rédigé comme un dépliant publicitaire. En fait, un plaidoyer attrape-nigauds. Les véritables informations consisteraient en des résultats d'essais sur des prototypes.
Mais ça, Guy Nègre n'a jamais accepté. Vous devriez nous expliquer pourquoi...
Merci d'avance.

réponse DiGoDeB : je tenais juste à informer lors de mes propres recherches, je reste critique vis à vis de ce type d'énergie

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site